Accueil | Dynasties | Le Caire | Abou Simbel | Deir El Bahari | Edfou | Gizeh | Karnak | Louxor | Memnon | Philae

Le temple d'Abou Simbel

Le temple d'Abou Simbel se trouve à 295 km au sud de Louxor. Creusé dans le roc sur une profondeur de 55 m, dédié au dieu Amon-Rê, il est l'oeuvre de Ramsès II.

Sauvé par une campagne lancée par l'UNESCO dans les années soixante, le temple de Ramsès II le Grand, n'aurait peut-être jamais pu être sauvé sans l'acharnement d'une personne bourrée de motivation, de foi et de professionnalisme, Madame de Noblecour.

Lorsque la création du barrage d'Assouan vouait la vallée amont du Nil à l'innondation sur plus de 500 km de long et 350 km de large, il ne fallait pas moins d'un certain courage et de volonté pour faire bouger les autorités en plein conflit suite à la nationalisation du canal de Suez.

Finalement, le temple fut sauvé, après plus de 3 années de travaux, au terme d'un démantèlement et d'une reconstruction des plus difficile en raison des matériaux utilisés.

Lorsque l'explorateur suisse, Johann Ludwig Burckhardt aperçoit le temple d'Ybsamboul pour la première fois en mai 1813, il ne se doute pas qu'il vient d'ouvrir la voie aux savants, archéologues, touristes et voyageurs des pays du monde entier.
Il voit sortir du sable, 4 colosses de pierre représentant Ramsès II le Grand assis.
Puis en 1817, l'italien Giovan Battista Belzoni libère le temple du sable et en dégage la porte d'entrée qui leur laisse découvrir l'intérieur oublié depuis des siècles.